Tout comme les accidents, il semble que les incidents domestiques liés aux intoxications chez nos animaux n’arriveront jamais chez nous ! Et c’est une erreur car les dangers sont grands à la maison pour nos petits compagnons…

Reconnaître une intoxication

Lorsqu’un animal s’intoxique, les symptômes peuvent être très nombreux et parfois peu caractéristiques, peu visibles :

  • abattement,
  • muqueuses pâles,
  • fièvre,
  • perte d’appétit,
  • diarrhée et vomissements…

Mais ils sont parfois très impressionnants : convulsions, hypersalivation, difficultés respiratoires, voire même coma !

Les symptômes peuvent s’installer progressivement ou apparaître soudainement. Il est donc difficile de reconnaître une intoxication dans certains cas. C’est pour cela que la prévention est de mise et que vous trouverez ci-dessous les principales causes d’intoxications chez nos animaux, chiens et chats notamment.

Quand réagir ? Si votre animal présente soudainement plusieurs de ces symptômes, consultez immédiatement votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde, même si vous n’êtes pas sûr qu’il a ingéré un toxique !

Les raticides et les pesticides

Ce sont les toxiques responsables des principales intoxications chez le chien. La plupart de ces produits sont des anticoagulants et agissent donc comme tels sur nos animaux domestiques. On observe alors des muqueuses pâles, des hématomes, la présence de sang dans les urines ou dans les selles et des difficultés respiratoires… Il existe des antidotes mais ils doivent être administrés rapidement.

Certaines substances provoquent des convulsions impressionnantes plus ou moins associées à des troubles digestifs.
Conclusion : soyez vigilants en utilisant ces produits dangereux que ce soit contre les rongeurs, les limaces, les insectes et acariens ou même contre les mauvaises herbes.

Les polluants et produits ménagers

Ils représentent la première cause d’intoxication chez les chats. Il s’agit du white spirit, du mazout, du fioul, de l’antigel mais aussi de la javel, de certaines lessives et d’huiles essentielles.

Il arrive que certaines personnes les utilisent sur leur animal sans connaître le danger ! C’est souvent le cas des huiles essentielles dont l’utilisation chez le chat doit être soumise à beaucoup de précautions.

Les symptômes observés sont principalement des troubles neurologiques, une hypersalivation, des vomissements et diarrhée.
Nous ne le répéterons jamais assez : il faut agir vite pour sauver un animal intoxiqué !!

Les médicaments humains

Là encore, il y a les ingestions accidentelles mais aussi les « automédications » dangereuses ! Beaucoup de personnes ne savent pas encore que le paracétamol et l’ibuprofène notamment sont toxiques pour nos animaux et en donnent à leur chien ou chat quand il est malade.
Vomissements et anorexie sont les premiers signes mais l’animal présente rapidement des difficultés respiratoires importantes.
A savoir : On observe parfois des intoxications au cannabis chez les animaux ! Même s’il ne s’agit pas d’un médicament, il est important de signaler que cela peut exister…

Les aliments

Nous n’oublions pas, le chocolat !! La théobromine qu’il contient ne peut être dégradée chez les chiens et chats et est alors toxique. Les symptômes sont d’abord digestifs puis nerveux.
On parle moins des pâtes à pain et brioche crue dont les levures fermentent dans l’animal s’il en ingère, des produits très salés, des oignons… Et pourtant, ils sont aussi dangereux !

Les plantes

Souvent grignotées par les chats et les jeunes chiens, certaines plantes d’appartement s’avèrent très toxiques. On évoque principalement la famille des Dracaena et les ficus mais il est préférable de se renseigner avant de craquer sur une jolie plante en jardinerie.
A l’extérieur, les chats sont très attirés par les lys, toxiques. Et les chiens peuvent rencontrer en balade des lauriers roses, des ifs, des digitales et même certains champignons…

En conclusion, nous vous conseillons d’être très vigilants en utilisant certains produits et de réagir rapidement si votre animal présentait subitement des symptômes principalement digestifs et neurologiques. N’oubliez pas d’emmener les boîtes des produits incriminés chez le vétérinaire pour accélérer le diagnostic et donc le traitement.

Enfin, sachez que cette liste n’est pas exhaustive : métaux lourds, tubes phosphorescents des fêtes foraines mais aussi certains animaux comme les chenilles processionnaires et les crapauds peuvent être responsables d’intoxications.