Mise à jour du 23 avril

La possibilité que le Covid-19 infecte les chats (surtout les jeunes) et les furets est démontrée expérimentalement. Ce n’est pas le cas chez le chien.

Le taux d’infection par le Covid-19 est quasi-nul chez les chiens et faible chez les chats de compagnie, même en situation de contacts répétés et en proximité d’humains infectés.

Aucun décès n’est rapporté lié au Covid-19

Le nombre de chats malades et la sévérité des symptômes semblent faibles. Moins d’une dizaine de cas est rapportée alors que plus de deux millions d’humains ont été atteints.

Les symptômes rapportés sont bénins (uniquement chez le chat car le chien est asymptomatique) : :
– anorexie, diarrhée, vomissements,

– jetages, éternuements toux et respiration superficielle

Aucun décès n’est rapporté lié au Covid-19

À titre de précaution :

  • Éviter les contacts étroits avec son animal domestique surtout au niveau de la face,
  • Se laver les mains au savon après contact avec l’animal domestique et surtout après un entretien de litière ou de la gamelle,
  • Tenir confinés les chats ou en cas d’impossibilité limiter l’accès du chat à un nombre restreint de pièces du logement (et limiter au maximum le passage par les humains ou autres animaux dans ces pièces et les désinfecter régulièrement),
  • Maintenir une distance avec les autres chiens au cours de la promenade,
  • Tenir le chien (le chat) éloigné des matières fécales et ramasser ses matières fécales,
  • Nettoyer les coussinets plantaires et les parties basses de l‘animal au savon doux après la promenade.

En plus des recommandations sus citées

  • Maintenir confinés dans l’habitation les animaux de compagnie de patients humains positifs
  • Respecter les règles d’hygiène (nettoyage et désinfection des mains, port du masque) pour éviter la transmission interhumaine autant que la transmission à son animal de compagnie.
  • Aérer les locaux et nettoyer le sol avec un détergent ménager.
  • En cas d’hospitalisation du propriétaire :
    • Désigner une personne proche non contaminée pour nourrir et soigner l’animal,
    • Appliquer les gestes barrière vis-à-vis de son animal (éviter les contacts, nettoyer et désinfecter ses mains, porter un masque).
    • Utiliser des vêtements à usage unique ou réservés pour le soin de ces animaux et se changer dans l’appartement à l’entrée et avant de sortir, en évitant le contact entre les vêtements d’intérieur et d’extérieur,

Réserver les sorties à des sorties hygiéniques si elles sont indispensables et laisser le collier et la laisse à l’entrée.

La possibilité qu’un chat ou un furet transmette le virus respectivement à un autre chat ou un furet est démontrée (par une étude expérimentale, portant sur un petit nombre de cas). Ce n’est pas le cas chez le chien.

Il n’existe aujourd’hui aucun élément pour penser que nos animaux de compagnie puissent jouer un rôle dans la diffusion du virus à l’homme. Néanmoins ils peuvent être vecteurs du virus au même titre qu’un objet et sont capables de répliquer le virus

  • Maintenir le chat confiné dans l’habitation.
  • Contacter son vétérinaire
  • Appliquer les gestes barrière vis-à-vis de son animal (éviter les contacts, nettoyer et désinfecter ses mains, porter un masque).
  • Insister sur les règles d’hygiène des locaux (aérer les locaux et nettoyer le sol avec un détergent ménager)
  • Surveiller l’état de santé de ses autres chats

Le 22 avril, l’infection de deux chats par le Covid-19 a été confirmée par les autorités sanitaires américaines.
Ces deux chats ne vivaient pas le même quartier de la ville.

Le premier chat vivait avec une personne malade du Covid 19 alors que le second chat n’était pas en contact avec une personne testé positive au Covid 19.

Les chats ont présentés des signes respiratoires modérés et sont déjà en bonne voies de guérison.

Dans la 3ème semaine de Mars, l’école vétérinaire de Liège a retrouvé des marqueurs du virus dans les selles et les vomissements d’un chat .

Ce chat avait des signes respiratoires et digestifs. Il appartenait à une personne infectée par le Covid-19.

L’historique de l’animal n’était pas connu et l’examen de l’animal a été fait à distance.

Les prélèvements ont été faits par la propriétaire porteuse du Covid 19, chez elle et l’on ne connaît pas la quantité de virus retrouvé ni si il s’agit exactement du même virus que la propriétaire.
Ce sont autant d’éléments qui doivent nous garder de conclure que ce chat est malade du Covid19 et que c’est sa propriétaire qui lui a transmis.

Le chat était guéri 9 jours plus tard.

Dans le jardin les risques de contamination sont quasi nuls, il faut privilégier cette solution et éviter les sorties dans les zones ouvertes au public.

Il est préférable de confiner votre chat à la maison ou tout du moins faire en sorte qu’il reste à proximité.

Il suffit de nettoyer les parties en contact avec le sol (truffe, patte, extrémité des poils longs, …)
avec un savon doux adapté aux animaux et rinçer.
Ne pas utiliser de produit biocide.

Cela peut paraître évident, mais l’arrivée aux urgences vétérinaires de nombreux chats et chiens l’oblige à le rappeler : il ne faut pas laver son animal avec du gel hydroalcoolique, du désinfectant ou de l’eau de Javel, que ce soit sur le pelage ou sur les pattes. Il risque d’être brûlé ou de s’intoxiquer en se léchant. Une simple lingette avec de l’eau savonneuse suffit amplement !

Il est préférable de contacter votre vétérinaire qui déterminera vos besoins dans le respect des règles imposées pendant cette période de confinement. Il pourra vous proposer une consultation que ça soit en clinique ou en visio en fonction de la situation.

Les vétérinaires sont à vos côtés pour garantir la santé de vos compagnons y compris pendant cette période trouble.

Oui c’est toujours possible, il est nécessaire de téléphoner avant pour prendre rendez vous pour pouvoir respecter les gestes barrières.

Ce qu’il faut retenir

  • Mon compagnon ne transmet pas immédiatement le Covid 19. En cas de contact avec la maladie ou en revenant de balade il suffit de lui laver les pattes ou le pelage avec un linge humide et du savon.
  • Eviter de caresser les chiens dans la rue et éviter de laisser les nôtres être caressés. De la même manière, les chats qui ont l’habitude de se balader en extérieur ne peuvent plus le faire. Votre animal, comme vous, est confiné.
  • Le « déplacement pour motif de santé » des autorisations de sortie sont valables pour les soins aux animaux. Par ailleurs, les vétérinaires vendent aussi de la nourriture, on peut justifier de se rendre chez eux pour effectuer des achats de première nécessité, ils font partie des commerces autorisés.

Docteur Aymeric Avé