REPRODUCTION

Univet vous propose ses compétences pour la reproduction, le suivi des chaleurs, l’insémination et l’infertilité. En effet, la reproduction n’est pas un acte anodin et nécessite un suivi médicalisé.
Une grande majorité des femelles restent non gestantes suite à une ou plusieurs saillies. Univet vous accompagne pour le suivi des chaleurs (détermination du jour de l’ovulation, préconisation sur le jour de fécondation, …) ce qui permettra de définir précisément le moment optimal de la saillie et d’augmenter la probabilité d’obtenir une gestation ainsi que d’augmenter le nombre de petits dans la portée. La réalisation d’une saillie/insémination au mauvais moment est la première cause d’infertilité chez la chienne (environ 70% de cas).

Tout particulier qui souhaite reproduire des chiens ou des chats doit :

  • se déclarer auprès de la Chambre d’Agriculture pour obtenir un numéro SIREN,

  • disposer des connaissances et des compétences requises,

  • disposer de locaux conformes aux règles sanitaires et de protection animale,

  • vendre des animaux identifiés et âgés de plus de 8 semaines.

  • Une dérogation est possible pour les producteurs d’animaux INSCRITS AU LIVRE GENEALOGIQUE et ne produisant au maximum qu’UNE PORTEE PAR AN et par foyer fiscal.

En cas d’anomalie du suivi des chaleurs,

une consultation de reproduction pourra être envisagée. Les moyens utilisés sont l’examen clinique de l’animal (aspect de la vulve, écoulement, comportement,…), les frottis vaginaux, les dosages hormonaux, l’échographie ovarienne, l’endoscopie des voies génitales.

Au moment optimal défini avec votre vétérinaire, il convient de laisser le mâle et la femelle s’accoupler au calme. Mais il arrive que l’un des deux refuse cette saillie.

Il est alors possible d’envisager le recours à une insémination artificielle.

Qu’est ce qu’une insémination ?

Le vétérinaire va recueillir la semence du mâle, l’analyser pour ensuite l’introduire dans les voies génitales de la femelle. L’insémination se fait toujours après un suivi précis des chaleurs par voie intra-vaginale ou intra-utérine.

Que ce soit après une saillie naturelle ou une insémination artificielle, il convient de vérifier que votre femelle est bien gestante : à partir du 21ème jour après l’ovulation, il est possible de réaliser une échographie pour s’assurer que la femelle est bien gestante et que les petits sont viables.

Pour connaître le nombre de petits, Univet vous proposera de réaliser une radiographie à partir du 50ème jour de gestation. C’est lors de ce rendez-vous que nous pourrons également nous assurer que la femelle est prête pour la mise bas qui aura lieu une dizaine de jours plus tard.

Univet vous apportera des conseils pour gérer au mieux cet événement depuis chez vous, et restera disponible 7 jours sur 7, 24H sur 24 en cas de complications. Toute l’équipe sera également présente pour vous apporter les conseils et les soins nécessaires lors des premières semaines de vie de la portée (alimentation, vermifuge, vaccins, soins,….)

Univet vous apportera des conseils pour gérer au mieux cet évènement depuis chez vous (et restera disponible 7 jours sur 7, 24H sur 24 en cas de complications). Toute l’équipe sera également présente pour vous apporter tous les conseils et les soins nécessaires lors des premières semaines de vie de la portée (alimentation, vermifuge, vaccins, soins,….)

Pour certaines races connues (liste non exhaustive : Chihuahua, Yorkshire, races miniatures, Bouledogue, Carlin, Pékinois, Boxer, Shih tzu, …), ou dans le cas d’une gestation avec chiot unique, des difficultés peuvent apparaître pendant la mise bas. Univet vous proposera alors de recourir à une césarienne programmée.

En effet, lorsqu’une césarienne est réalisée en « urgence », le nombre de complications chez la mère et ses petits augmente considérablement, contrairement à une césarienne « programmée » qui donne des résultats équivalents à une mise bas normale.

Le but est de définir la date à laquelle les chiots sont viables, c’est-à-dire à laquelle une césarienne peut être réalisée. Pour cela un suivi précoce des chaleurs et une connaissance exacte de l’ovulation est indispensable pour la réussite de l’opération.

Des dosages hormonaux sont ensuite réalisés vers le terme prévu de la gestation pour intervenir dans les meilleures conditions pour la mère et les nouveaux nés.

Comme dans toutes les espèces, chaque reproducteur peut être infertile.

Nous proposons un dépistage de l’infertilité chez la femelle (dosages hormonaux, recherche des pathogènes génitaux, endoscopie, échographie) ainsi que chez le mâle (dépistage des pathologies prostatiques, échographie, prélèvement et analyse complète de la semence).

L’Arrêté du 3 avril 2014 impose, à partir du 1er janvier 2015, deux visites sanitaires par an (une visite si c’est un petit élevage avec moins de trois femelles reproductrices) pour tous les élevages, visites réalisées par un vétérinaire sanitaire nommé par l’éleveur. Le vétérinaire doit procéder en outre à la rédaction d’un rapport de visite et d’un règlement sanitaire.

FORMULAIRE DE CONTACT

Une question ? Besoin de plus d’information ?
Contactez-nous via notre formulaire.

[recaptcha]

[recaptcha]